Soutien psychologique

Version imprimable

Accompagnement des malades et des proches

Dans la traversée de l’atteinte corporelle, des bouleversements, des souffrances psychiques et des questionnements peuvent apparaitre aussi bien pour le patient, que ses proches et aidants.

Dans la perspective d’un accompagnement global, le Réseau favorise la prise en compte du bien être psychique, et a compris la nécessité
d’un soutien psychologique dans sa vocation d’étayage et d’apaisement.   

Les demandes de soutien psychologique (qu’elles soient formulées par un patient, proche, médecin, soignant)
sont évaluées par la psychologue coordinatrice du Réseau, et discutées collégialement en équipe de coordination.
L’orientation peut se réaliser aussi bien vers un psychologue clinicien exerçant en libéral sur le territoire, que vers un psychologue hospitalier, ou institutionnel.

Le Réseau mobilise des psychologues cliniciens exerçant en libéral sur le territoire, aux orientations théorico cliniques diversifiées,
qui peuvent intervenir au domicile lorsque la situation clinique le nécessite ou recevoir en cabinet.

Le Réseau finance un nombre limité de séances.

 

Formation des psychologues

Les psychologues cliniciens en libéral, participant au Réseau, sont conviés à des groupes de travail thématiques trimestriels,
et à un travail de réflexion clinique dans le cadre d’une supervision groupale régulière.

Des formations bi annuelles sont également proposées aux psychologues exerçant dans les différents secteurs (sanitaire, médico-social, etc.) autour de questionnements transversaux.

La psychologue coordinatrice peut également être sollicitée dans l’analyse des éventuelles préoccupations des soignants (médecins, infirmiers et autres), apporter éclairages, conseils et guidances.

 

En savoir plus :

http://www.sfpo.fr

http://www.mort-thanatologie-france.com